Television

TF1 2Oh 07/12 Lien/Link

France 3 04/12 Lien/Link

100% Mag 26/09/2012 Lien/Link

Radios

Radioscoop 04/12 Lien/Link

Le Moov 04/12 >Lien/Link

Radio Espace 04/12 Lien/Link

Presse

L'express 04/12 Lien/Link

France Soir 04/12 Lien/Link

Le Progrès de Lyon 04/12 Lien/Link

La Tribune de Lyon 04/12 Lien/Link

Lyon Mag 04/12 Lien/Link

mLYON 04/12 Lien/Link

WEB

Médiapart 04/12 Lien/Link

www.sanslactose.com 04/12 Lien/Link

inpopieshead.blogspot.fr 04/12 Lien/Link

Interview de Christine Delay, créatrice de Mon histoire dans l'assiette

Christine Delay, d'où vous vient l'idée de créer un restaurant et plus particulièrement supprimant les allergènes?

J'adore cuisiner et recevoir. Depuis longtemps, je cherchais un concept qui allie convivialité et cuisine. Tout naturellement l'idée de supprimer les allergènes principaux dans ma cuisine m'est venue quand à plusieurs reprise je me suis confronté à la difficulté de trouver un restaurant avec des amis qui avaient des contraintes alimentaires importantes. A ce moment je me suis dit, moi qui suis une clientèle assidue des restaurants, comment le vivrais-je si j'étais personnellement confrontée à ce problème? Ne plus avoir accès librement à ces lieux de sociabilisation, choisir uniquement par dépit les plats … me serait insupportable. D'où l'idée de créer ce concept « sans allergène », je suis quelqu'un de fondamentalement social et tellement gourmande.

L'éviction de certains produits dans la cuisine est elle un handicap ?

Mon objectif est d'allier gourmandise et contrainte. Je souhaite offrir une cuisine pleine de saveurs et de couleurs pour ainsi briser le mythe du « sans allergène synonyme de cuisine triste ». L'idée n'est pas de prendre des recettes existantes et de substituer les éléments « interdits », mais de créer des plats en fonction des produits disponibles. Avec ça on peut tout faire, donc non ce n'est pas particulièrement un handicap. Ma cuisine est fondée sur la qualité des produits, et toujours réalisée sur la base de produits frais en lien avec la saison, c'est le plus que m'a apporté ma formation à l'école d'alain Ducasse.

Comment sélectionnez vous les produits ?

Leur qualités bien sur, mais aussi les valeurs des producteurs face au respect environnemental, je ne suis pas spécialement une « bio à tout prix » par contre je suis vigilante au traitement fait aux produits et au respect de notre terre. C'est pour ces raisons que notamment la carte de vin présente majoritairement des vins produits en bio dynamie, car ils sont plus naturels. De même, si la carte évolue au fil des saisons, c'est une volonté forte de travailler en circuit court avec des producteurs locaux.